top of page
Rechercher

LA MODE ÉCORESPONSABLE COÛTE-T'ELLE PLUS CHER ?

La réponse courte est oui, si l’on compare deux vêtements similaires, deux t-shirts par exemple, alors la mode écoresponsable peut être plus chère, à l’achat, que la fast fashion.


Cependant, cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas abordable ou que l’on devrait se priver de vêtements éthiques et durables. En réalité, le coût de la mode écoresponsable est souvent plus avantageux sur le long terme.



Tout d'abord, il est important de comprendre que la fast fashion est à très bas prix pour une raison : elle est fabriquée à grande échelle avec des matériaux bon marché et souvent de mauvaise qualité, dans des conditions de travail précaires et malheureusement en exploitant les travailleurs. Les coûts environnementaux et sociaux sont externalisés, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas pris en compte dans le prix du produit final. A contrario, la mode écoresponsable utilise des matériaux durables, éthiques et fabriqués en petites quantités, elle prend en compte les coûts sociaux et environnementaux ce qui se traduit par un ticket de caisse plus élevé.

Cependant, si l'on prend en compte l'impact à long terme de la mode écoresponsable, il est possible de réaliser des économies. En optant pour des vêtements de qualité, fabriqués avec des matériaux durables, ils durent plus longtemps que les vêtements bon marché de la fast fashion et peuvent même être réparés dans la plupart des cas pour rallonger encore leur vie. Au lieu de remplacer régulièrement des articles jetables, on peut investir dans des pièces durables que l’on va garder des années. Cela signifie que, même si l’on dépense plus au moment de l’achat, on économise de l'argent à long terme.


De plus, la mode écoresponsable encourage également une consommation plus consciente et responsable. En achetant des vêtements de qualité, on est plus susceptible de prendre soin de ses vêtements, de les réparer si nécessaire et de les entretenir correctement. Cela signifie que l’on peut réduire le nombre de vêtements que l’on achète, ce qui se traduit par une consommation plus responsable et moins de déchets.

Enfin, il est important de considérer l'impact social et environnemental de nos choix de mode. La fast fashion est associée à des conditions de travail précaires et à une exploitation des travailleurs, ainsi qu'à des dommages environnementaux importants. En optant pour des marques éco-responsables, on a la possibilité de soutenir des pratiques de travail éthiques et durables, ainsi que des matériaux durables et des processus de production écologiques.


Chez ALPHACAT, on a fait le choix de travailler avec des matières écoresponsables, recyclées ou naturelles, et de fabriquer tous nos vêtements en France. Oui, un legging ALPHACAT est plus cher qu’un legging issu d’une grande chaîne de distribution. Mais il a été conçu et fabriqué avec soin juste pour vous (vêtement à la demande !), la qualité est vérifiée à chaque étape de sa fabrication et ce pour chaque article. Le tissu utilisé est du polyamide recyclé, plus onéreux qu’un polyamide conventionnel, mais qui permet de ne pas utiliser de nouvelles ressources fossiles et qui participe au nettoyage des océans. Toute la fabrication du legging est réalisée en France, pas de conditions de travail obscures. Chaque fil est coupé et noué à la main pour que les ourlets ne se défassent pas comme c’est si souvent le cas des articles issus de la fast fashion. La qualité prend du temps, c’est aussi cela la slow fashion ! Vous pouvez découvrir toute la collection écoresponsable et éthique ALPHACAT par ici : https://www.alphacat.fr/collection .

En conclusion, oui, la mode écoresponsable peut coûter plus cher à l'achat. Mais en optant pour des pièces de qualité, éthiques et durables, on peut économiser de l'argent sur le long terme tout en réduisant notre empreinte environnementale et en encourageant des pratiques de travail éthiques. Alors, pourquoi ne pas investir dans des vêtements de qualité et éthiques ? Votre portefeuille, votre garde-robe et la planète vous remercieront.


bottom of page